Déjeuner au resto 42 degré

Quand on déjeune entre naturo, on teste de nouvelles adresses !

Le 42 degré est un restaurant 100% Raw Food, il y’en a peu sur Paris.

La cuisine raw food consiste à confectionner des plats à partir d’aliments crus ou déshydratés. L’intérêt est de garder tous les nutriments, vitamines et enzymes car ils sont détruits lorsque la température est supérieure à 42 degrés.

Les assiettes sont bien présentées et savoureuses, les aliments sont bio, vegan et sans gluten.

Cela faisait longtemps que je voulais le tester, j’ai bien aimé c’est original et surprenant. A faire au moins une fois si on est tenté !

En entrée : feuilles de céleri garnies de taboulé de chou fleur et tomates séchées, pesto et chou kale

dsc_0011-2

Le plat : quenelles de champignon sur une purée crue de céleri, crackers de topinambours. J’ai moins aimé, peut-être que trop de céleri tue le céleri ! (dixit Manue ;-))

dsc_0014

Le dessert si on est gourmand est addictif : ganache noix de coco et kaki

dsc_0015

Les prix en semaine :

Entrée + Plat ou Plat + Dessert 16 €
Entrée + Plat + Dessert 20 €

Brunch le dimanche

Peu de table donc mieux vaut réserver. Et prévoir espèces ou chèque, la carte bleue est prévue pour 2017…

L’adresse :

109, rue du Faubourg Poissonnière  75009 Paris
+33 9 73 65 77 88

Livres

 

thizovzjo4

Santé, bien-être

  • Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse de David Servan-Shreiber Editions Robert Laffont
  • Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle de Don Miguel Ruiz
  • L’apprentissage du bonheur de Tal Ben Shahar
  • Le mal du sucre de Danièle Starenkyj, édition Orion
  • Ces glucides qui menacent notre cerveau du Dr David Perlmutter
  • Un cerveau à 100% du Dr Eric Braverman
  • Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé de Giulia Enders et Jill Enders
  • Le syndrome entéropsychologique, GAPS (Gut and Psychology Syndrome) de Natasha Campbell-McBride et Luc Montagnier
  • Comment j’ai vaincu l’arthrose de Laura Azenard
  • Cholestérol, mensonges et propagande Broché de Michel de Lorgeril
  • Lait mensonge et propagande de Thierry Souccar
  • L’alimentation ou la 3ème médecine « Comprendre et pratiquer le régime Seignalet » par Dr Seignalet Editions Fx de Guibert

Livre de recettes

  • Desserts et pains de Valérie Cupillard
  • Cuisinez gourmand sans gluten sans lait sans œufs de Valérie Cupillard
  • Le grand livre de la cuisine crue de Christophe Berg
  • Je sais cuisiner végétarien de Clea Veggie édition la Plage
  • Je choisis les protéines végétales de Dr Lylian le Goff
  • Les jus frais de légumes et de fruits de Norman W.Walker
  • La 3 ème cuisine : 110 recettes pour suivre le régine hypotoxique du régine Seignalet de Colette Lesure
  • Vegan de Marie Laforêt

 

Ce texte a été publié dans les catégories Livres, Tous et associé aux mots-clés .

Sites internet utiles

ccffe02c333ae36a04d5fc20446a8122    Recettes sur internet :

    Courses, cosmétiques…  sur internet

    Applications pour téléphone portable

thrhign7qn

  • Respiroguide et/ou respirelax sur itunes (cohérence cardiaque)
  • Zenfie : méditation guidée
  • Petit bambou : méditation différents programmes
  • Calm : médiation en anglais

    Vidéos

th9f1pl8dt

       crudivegan :

      Irène Grosjean :

      Thierry Régénere :

 

 

Tisanes Le Bénéfique

dsc_0463

J’ai testé aujourd’hui une tisane de la marque Le Bénéfique délicieuse 🙂

J’ai pris celle à la sauge des montagnes, très parfumée : elle facilite la digestion, diminue la fatigue nerveuse, augmente les défenses immunitaires…

Le principe est de plongez directement la tige dans la tasse et profitez de manière optimale des bienfaits de la plante en évitant toute source de pollution issus des sachets et les inconvénients du vrac !

La production est entièrement artisanale, réalisée par des petits producteurs locaux, bref on peut qu’encourager…

En plus c’est très joli de voir directement la plante sans enrobage.

Leurs autres infusions : thym, fleur de lavande, lavande, tilleul, fleur de sureau, fleur de coucou, trèfle rouge, achillée millefeuille.

Je partage sans intérêt juste pour le plaisir 😉

http://www.lebenefique.com/les-infusions/

fleur-de-sureau-2

Bonne rentrée !

20160902_140242 (2)Pour une rentrée en pleine forme, pensez à la naturopathie : conserver son énergie et sa forme avec des méthodes naturelles.
 
Je vous accueille à partir de la semaine prochaine :
– à Saint Germain en Laye (2 rue d’Hennemont) le lundi et vendredi de 8h30 à 13h30
– à Paris 10 (51 bd de Strasbourg) le jeudi de 8h30 à 19h30
– à Vernouillet (40 rue Eugène Bourdillon) le mardi de 8h30 à 19h30
 
Prix doux pour la rentrée -20% sur la consultation jusqu’au 20 septembre ! (48 euros)
Bonne rentrée à tous !!!
Ce texte a été publié dans les catégories Tous.

Mon mémoire « le secret des super centenaires des zones bleues »

J’ai validé mon diplôme de naturopathe en soutenant mon mémoire le 29 juin 2016 🙂

FullSizeRender (1)

L’intitulé exact de mon mémoire est « le secret des super centenaires des zones bleues et quelles leçons en tirer en naturopathie ? »

Je vais vous présenter la partie consacrée à leurs points communs et vous verrez que les 2 mots simplicité et authenticité résument bien leur vie.

Les zones bleues sont des zones répertoriées par Dan Buettner, chercheur indépendant américain. Il a étudié pendant une dizaine d’années les lieux où les gens vivent le plus longtemps c’est à dire au-delà de 110 ans tout en étant en santé et non médicalisé.

Ces cinq zones bleues sont: une zone de collines situées sur une île italienne de Sardaigne, habitée principalement par des bergers; un groupe d’adventistes végétariens à Loma Linda, en Californie, la péninsule de Nicoya dans les montagnes du Costa Rica, l’île d’Ikaria en Grèce et la plus connue Okinawa, au Japon.

Le groupe de recherche de Blue Zone détermina que malgré une alimentation de base assez différente pour chacune des zones,  on pouvait cependant noter des points communs très importants. Cela confirme qu’environ 1/3 de la longévité humaine est due à la génétique et 3/4 à l’environnement et au mode de vie.

Ces centenaires n’ont pas véritablement de secret. Pour une raison toute simple: les centenaires ne cherchent pas à devenir âgés !

On a pu déterminer 9 similitudes

1.la restriction alimentaire 

les Okinawaïens ont adopté un proverbe de Conficius « Hara hachi bu » : Souviens-toi d’arrêter de manger quand tu es rempli à 80%. Ils mangent moins mais gardent une très grande variété d’aliments sans aucune nourriture industrielle transformée. Cela donne des aliments à faible densité calorique et favorise la restriction calorique.  Ils  diminuent l’apport de nutriments caloriques lipides, glucides, protéines sans toucher aux vitamines et aux minéraux. 

D’où l’intérêt des jeûnes et mono diètes qui permet à l’appétit de se réguler et améliore la perception entre réelle faim et gourmandise.

2. une alimentation riche en fruits et légumes 

leg

Les fruits et légumes proviennent le plus souvent de leur jardin et représentent 70% de leur alimentation. Ils contiennent peu de calories, beaucoup de vitamines et de fibres et ont des effets antioxydants et anti inflammatoires.  Les adventistes sont végétariens et de plus en plus d’études démontrent que l’alimentation végétarienne, menée d’une façon appropriée, est bonne pour la santé.

Les autres aliments consommés sont les oléagineux (souvent des noix) de l’huile d’olive, du thé vert et infusions d’herbes sauvages, des épices (ail, oignon, curcuma…)

3. très peu de viande

Aucun centenaire des Zones bleues n’est un grand carnivore. Ils mangent moins de viande soit par conviction religieuse pour les adventistes soit par manque de moyen pour les Sardes. Quand ils en mangent ce sont des petites portions de 85 à 110 grammes et pas plus d’une fois par semaine.

En protéines ils consomment du poisson (les okinawiens en mangent 3 fois par semaine), des céréales associées à des légumineuses (haricots, fèves, pois chiche, riz), du soja pour les japonais, des oléagineux…

Mieux vaut manger moins de viande mais de bonne qualité c’est à dire provenant d’un élevage biologique, afin qu’elle ne contienne pas d’hormones et d’antibiotiques de synthèse.

4. du vin rouge avec modération

Quelle que soit leur culture, les centenaires profitent tous d’un petit verre (ou deux) par jour. De préférence autour d’un repas et avec des amis ! En Sardaigne, ils boivent du Cannonau, un vin avec 3 fois plus de polyphénols qu’un vin classique et à Okinawa, c’est un verre de saké aux vertus, paraît-il, anti-cholestérol.

Le secret réside surtout aux quantités…Selon les chercheurs, boire un verre ou deux par jour au maximum serait bénéfique, mais boire plus sera au contraire la cause de graves problèmes de santé.

5. Une activité physique quotidienne

Aucun des centenaires des zones bleues ne pratique de sport, du moins pas comme on l’entend dans nos sociétés. On parlera plutôt ici « d’activité physique ». Ces centenaires font tout pour être amenés à bouger dans leur vie de tous les jours, de l’action : « ce qui n’est pas utilisé, rouille ».

Soit ils travaillent de longues heures sur leur terre agricole, soit la topographie de leur site fait qu’ils doivent marcher de longues heures pour atteindre un autre village ou pour pratiquer la transhumance.

A Okinawa il n’y a même pas de mot pour dire « partir à la retraite ». Jusqu’au bout, ils sont toujours en mouvement

Souvent les super centenaires travaillent de leurs mains, ont un métier physique. Or différentes études scientifiques ont prouvé que la masse musculaire diminuait fortement les risques de mourir prématurément. L’avantage pour eux est qu’ils font travailler leurs muscles sans y penser !

sport

6. Un profil psychologique particulier

Les champions de la longévité observés ont tous une raison de se lever le matin. Ça peut aller de la visite de ses petits-enfants au projet le plus ambitieux.

Connaître son but dans la vie équivaudrait à 7 ans de vie supplémentaire, ça vaut la peine d’y accorder un peu de réflexion !

Les super centenaires voient le côté ensoleillé de la vie et savent comment se sentir simplement heureux d’être en vie. Ils ont une forte volonté de vouloir vivre et ont souvent le sentiment d’être jeune à l’intérieur ! Très peu malades c’est évidemment plus facile…

La caractéristique la plus marquée de la personnalité des centenaires est sans doute la détermination, ils font face aux défis et en renoncent pas. Ils sont souvent têtus et gardent une bonne estime d’eux même.

7. Des moments de repos

Une coutume chère aux Ikariens est la sieste en milieu de journée, ils ne portent pas de montre d’ailleurs. Etre en retard est aussi socialement accepté. Les Sardes instaurent le « happy hour » entre amis, souvent dehors au milieu du village. Les adventistes de Californie respectent la tradition du dimanche comme jour de repos.

Il est donc important d’instaurer des rituels permettant de décompresser quotidiennement comme la méditation, un bain chaud ou une sieste. Une sieste de 30 minutes au moins cinq fois par semaine diminue le risque de crise cardiaque d’un tiers.

Cela permet de mieux gérer le stress quotidien et ce dernier se révèle être la première cause de fatigue, de troubles psychosomatiques et d’anxiété, ainsi qu’une cause de déclenchement et d’aggravation d’un très grand nombre de maladies.

8. Un cercle social

couple

Dans les zones bleues, la famille a une place capitale et surtout, la place des personnes âgées est très valorisée. Les vieux d’Okinawa sont considérés, fêtés comme des porte-bonheur !

Aussi, il est important de s’entourer de personnes qui partagent les mêmes valeurs. Avoir un groupe social avec au moins cinq amis vaut environ 7 années d’espérance de vie…

Les personnes âgées de 100 ans et plus ont une capacité supérieure à la moyenne pour nouer de nouvelles relations tout en préservant leur indépendance et leur autonomie, ils sont curieux et ouverts aux autres. Quand on vieillit, on a parfois tendance à se replier sur soi c’est ce qu’il y a de pire pour le cerveau et le moral.

9. Une forte foi religieuse ou des principes éthiques

Leur attachement à la spiritualité a commencé tôt et ne diminue pas avec l’âge. Cela renforce leur détermination à vivre mais aussi d’accepter la mort.

Dans mon mémoire, j’aborde les différentes recherches pour ralentir le vieillissement cellulaires. Cependant pour l’instant ces études sont exigeantes, difficiles à reproduire et coûteuses.

Finalement, les 3 techniques essentielles de la naturopathie qui sont l’alimentation, l’aide à la gestion du stress et l’exercice physique expliquent en grande partie la longévité des super centenaires !

f

« Les graines d’un vieillissement en bonne santé se sèment tôt »  – Kofi Annan

 

 

 

 

 

les super aliments

Mon dernier article pour kwalito qui voulait une présentation sur quelques super aliments.  Kwalito:  l’application qui scanne votre alimentation, vérifie en un clin d’œil la composition des produits alimentaires selon vos critères !

 

Les superaliments

Les super aliments

Ces petits aliments surpuissants contiennent des vitamines, des minéraux, des enzymes, des acides aminés et des antioxydants en quantités très importantes et ils sont 100% naturels.

Ils boostent notre énergie et renforcent notre système immunitaire. Ils permettent de couvrir facilement les apports quotidiens recommandés que nous peinons à respecter car notre alimentation est appauvrie (raffinage, cuisson excessive, additifs et polluants chimiques…) et nos besoins de plus en plus grands (stress, pollution, maladies…).

Voici quelques uns de ces petits alliés de la santé :

L’ACAÏ

AcaïLes baies d’acaï sont originaires du Brésil, fruits d’un palmier amazonien. Elles regorgent d’antioxydants, elles sont riches en fibres et en potassium et contiennent une grande quantité de vitamines B, C et E. Elles boostent l’énergie, assurent un meilleur sommeil et diminuent le risque de maladies cardio-vasculaires et de cholestérol. En plus leur goût est exquis !

Goji

LE GOJI

Le goji est un petit fruit originaire du Tibet. Son goût est légèrement sucré. Les baies de goji contiennent 18 acides aminés, 21 oligo-éléments (dont le calcium, le phosphore, le zinc), des vitamines (B, C et E), des acides gras et de nombreux autres nutriments. Elles préviennent les maladies cardio-vasculaires et protègent le foie et les reins. Elles renforcent le système immunitaire et retardent le processus de vieillissement.

LES GRAINES DE CHIA

ChiaLa graine de chia est un aliment offrant de multiples propriétés nutritives, notamment une quantité très importante d’oméga-3, des antioxydants, des fibres et des protéines. Grâce à ces bons nutriments, les graines de Chia réduisent le risque d’ostéoporose, elles sont bonnes pour le cœur et les vaisseaux sanguins, améliorent le transit intestinal et ralentissent le processus de vieillissement. Elles permettent un sentiment de satiété ce qui favorise la perte de poids. De plus elles sont sans gluten.

L’ACEROLA

AcérolaL’acérola est une petite cerise issue d’un arbre originaire des Antilles et d’Amérique du Sud. C’est un des fruits les plus riches en vitamine C qui augmente la résistance face aux agressions externes et l’équilibre psychique, diminue la fatigue et l’irritabilité. Elle assure une meilleure récupération lors du sommeil et améliore la qualité du collagène nécessaire à la peau. L’acérola contient également du calcium, du fer, du magnésium et de la bêta-carotène.

LA SPIRULINE

SpirulineLa spiruline est une algue d’eau douce. Son pigment bleu, lui confère des propriétés immunostimulantes, antioxydantes et détoxifiantes. Elle est très utile pour pallier les carences car particulièrement riche en protéines : 10 g seulement suffisent pour couvrir cinq fois les besoins journaliers en vitamine B 12, quatre fois ceux de vitamine A et 83% des besoins de fer.

Le calcium, le phosphore, et le magnésium y sont présents en même quantité que dans le lait. Elle lutte contre le vieillissement cellulaire et c’est aussi un allié minceur si elle est prise avant le repas. Préférerez une spiruline produite en France et sous forme de paillettes.

LA MACA

MacaLa maca est originaire du Pérou. Avec son un large panel de nutriments : protéines, vitamines C, lipides, calcium, magnésium, antioxydants et acides aminés, elle améliore les résultats sportifs, l’endurance et la résistance à l’effort. Appelée aussi la racine de vie, la maca réduit le stress, renforce en douceur l’entrain, l’envie de vivre, la mémoire… Elle procure une sensation de bien-être et d’énergie.

 

Profitez de ces cadeaux de la nature en les choisissant bio, grignotez-les directement ou ajoutez-les dans vos salades, desserts, jus… et régalez-vous !

Jus à gogo !

IMG_6877

Consommer quotidiennement des jus de légumes entraine de nombreux effets positifs pour notre corps et en plus c’est délicieux 😉

Ils revitalisent grâce à leurs apports en minéraux, oligoéléments, enzymes, vitamines…Le fait d’enlever les fibres des légumes ou des fruits permet d’avoir une assimilation rapide de nutriments sans effort digestif car il serait impossible de manger autant de fruits et légumes au cours d’un repas. Ils conviendront donc à merveille aux personnes présentant des intestins sensibles et souffrant du « syndrome du colon irritable ».

Les jus vont revitaliser, alcaliniser et reminéraliser notre corps d’une façon optimum !
A l’heure d’aujourd’hui, nos apports alimentaires sont très pauvres en nutriments du fait de l’agriculture intensive, les pesticides, les engrais, la cueillette précoce, la pilule…
Le mieux est l’extracteur de jus avec une vitesse de rotation la plus lente possible pour conserver les nutriments à défaut une centrifugeuse.
Mais pour réellement profiter de tous les bienfaits des jus, il est important de connaître quelques règles :
1. Des fruits et légumes de saisons et bio
Pour s’assurer d’avoir le plus de vitamines et dans vos jus les choisir bio et de préférence local c’est encore mieux !
2. Les composer de 3/4 de légumes pour 1/4 de fruits
Au début, on a tendance à choisir les fruits. Cependant, le problème dans ces cas là, va être que comme nous enlevons les fibres du fruit, nous avons un apport trop rapide de glucose, ce qui peut créer, à la longue, des pics d’insuline. C’est pourquoi il est essentiel de bien doser vos jus avec 3/4 de légumes pour 1/4 de jus de fruits et ainsi éviter de surcharger votre pancréas de travail.
3. Faire simple
Plus votre jus sera simple, plus il sera absorbé. Notre corps absorbe les nutriments dont il a besoin, s’il en reçoit trop d’un coup, il les éliminera au final. Donc, composer vos jus de 3 à  5 ingrédients maximum.
4. En complément du repas
Les jus ne sont pas un repas, c’est une entrée mais ils ne seront pas suffisants pour combler tous vos besoins et il est important également de manger des fruits et des légumes dans vos repas. Les fibres ont un rôle essentiel dans la digestion et pour purifier votre système digestif. Les jus ont plutôt un rôle de complément naturel à votre alimentation quotidienne. Sauf de temps en temps si on est pressé ou peu affamé, cela peut être pratique, on complètera avec quelques oléagineux ou un avocat ou un bol de riz…
5. Les boire en dehors des repas
Pour profiter des apports de vos jus ils doivent être pris au moins 10 minutes avant le repas grâce à leur forte teneur enzymatique, permettent de préparer efficacement la digestion du repas qui approche. Pour absorber le maximum de vitamines et minéraux de vos jus, il faut les prendre seul et leur laisser le temps d’être absorber.
6. Les boire lentement
Boire par petite gorgée permettra d’absorber un maximum de vitamines et minéraux, il sera essentiel de les boire lentement en les gardant en bouche quelques secondes.
7. Au moins 2 grands verres par jour
Pour réellement bénéficier des bienfaits pour votre santé des jus, il est conseiller de boire au minimum 500 ml par jour soit environ 2 grands verres par jour. Il est préférable de les consommer tous les jours et non seulement de temps en temps ou en cure d’une semaine, par exemple.
8. Le boire immédiatement
Pour éviter l’oxydation il est essentiel de faire vos jus juste avant de les boire pour garder toutes leurs qualités.

assorted fresh juices from fruits and vegetables

Quelques idées d’association :

  • poivron, épinards, pomme, gingembre
  • betterave, carotte, pomme, gingembre, citron
  • carotte, orange, curcuma, gingembre
  • épinard, pomme, céleri branche, carotte
  • mâche, pastèque, citron, carotte, gingembre
  • ananas, pomme, mâche, concombre, gingembre
  • poire, fenouil, chou-rave, citron
  • carotte, orange pour les enfants ça marche bien !

Santé !

b63c3e6d5a7e631a643c8c9b42444209

L’Italie dans votre assiette !

12974324_983113475076382_4192352234805255324_n[1]

J’ai découvert les produits Tiberino et souhaitais vous en parler car je les aime beaucoup !

Ce sont des plats prêts à cuisiner 100% naturel avec des produits de qualité provenant tout droit des Pouilles.

On peut allier simplicité rapidité et avoir un menu sain et goûteux !

J’ai testé les pâtes et risotto de chez eux : l’avantage est qu’ils sont conditionnés sous vide avec des ingrédients naturels déshydratés et sans ajout de conservateurs, colorants, arômes chimiques ou glutamate. On garde ainsi une bonne partie des enzymes, antioxydants et nutriments: vitamines, minéraux, oligo-éléments, contenus dans les fruits et légumes.

Il suffit de faire bouillir une quantité d’eau indiquée, de verser le contenu et une fois le temps écoulé pas besoin d’égoutter ! On peut ensuite juste rajouter un peu de parmesan ou huile d’olive si on le souhaite. On agrémente d’une belle salade de roquette et des fruits en dessert et le diner est prêt 😉

Les portions sont généreuses c’est indiqué pour 2 personnes mais un paquet est suffisant pour 3 personnes ou 4 petits mangeurs. C’est un peu cher mais la qualité est là…

On peut trouver du risotto aux cèpes et son huile aromatisée à la truffe blanche (ils utilisent du riz Carnaroli : le prince des riz italiens!)

4f534866f2cd8f0f6f0181aa81e3b0190acf19bc_RISOTTO

des linguines au pesto de basilic, des spaghetti au blé complet aux aubergines et aux tomates…

Mais aussi de l’huile d’olive extra vierge, des antipasti…ça sent bon l’Italie 😉

Vous pouvez commander sur leur site internet ou les trouver dans quelques magasins surtout à Paris et région parisienne :

http://www.tiberino.fr

Bon appétit !

Stage de 2 jours de cuisine vivante chez Irène Grosjean

C’est après avoir vu cette vidéo que j’ai eu envie de rencontrer cette femme extraordinaire qu’est Irène Grosjean 86 ans !

 

Elle anime des stages de 2 à 5 jours dans son mas provençal près d’Avignon (mais aussi en Suisse et Grèce) il faut réserver 6 mois à l’avance et on peut dormir sur place.

stage_cuisine_vivante_1

Pour Irène, la santé passe avant tout dans l’assiette par une nourriture « vivante » 100 % naturelle : des graines germées, des fruits et légumes crus et fraîchement cueillis, des graines et fruits oléagineux pré-germés, des algues alimentaires, et des aliments n’ayant été ni cuits ni raffinés, les moins dénaturés possible. »

Nous étions 26 personnes venues de toute la France et de tout âge. Pour le petit déjeuner nous avions droit à une boisson énergétique à base de fruits amandes et dattes mixés :

DSC_0312

Le matin après quelques respirations dans le jardin nous assistions à la préparation du déjeuner et de différentes recettes. Les buffets étaient somptueux et délicieux : spaghettis de courgettes sauce bolognaise (noisettes raisins secs et tomates séchées), taboulé de brocolis sur un lit de patate douce crue, chamburger (champignons de Paris et sauce bolognaise)

DSC_0322

ce que j’ai préféré la pizza crue avec une pâte faite au déshydrater (l’alimentation vivante permet de cuire à jusqu’à 40° sans perte des nutriments)

DSC_0305 (2)

L’après-midi cours théoriques, témoignages et leçon de vie, Irène est généreuse et a envie de partager ses expériences

DSC_0306

Alors pourquoi manger cru ?

Se tourner vers l’alimentation vivante c’est revenir à un mode d’alimentation en accord avec les besoins du corps humain, et donc l’un des moyens de préserver sa santé ou de la restaurer.

Pour Irène la vie est simple et la santé est basée sur quatre piliers essentiels : Respirer, se nourrir, éliminer, se reposer.

Cuire les aliments détruit 50 % des protéines disponibles, 60 à 70% des vitamines (jusqu’à 96% pour la B12), et 100% des phytonutriments qui sont pour certains des boosters du système immunitaire et de bien d’autres fonctions physiologiques.

Au dessus de 41 ° les enzymes également sont en grande partie détruites. Or elles participent à la digestion. L’alimentation vivante permet de conserver son « capital enzyme ».

l’alimentation vivante met beaucoup l’accent sur des aliments très « vivants » que sont les graines germées et les jeunes pousses, les noix trempées et les aliments lacto-fermentés. Les raisons sont simples : La germination permet d’accroître considérablement les taux de nutriments bio-disponibles (la vitamine C est multipliée par 600 !)

Les noix trempées, ne serait-ce qu’une nuit, bénéficient de cet avantage tout en devenant plus digestes et moins caloriques (diminution de 70% pour les amandes). Les aliments lacto-fermentés vont quant à eux apporter des bactéries pro-biotiques.

Quand on ajoute des produits vivants à son menu on se nourrit mieux et on est plus vite rassasié. On est ainsi moins tenté d’aller vers des produits trop sucrés ou trop gras, on est à l’écoute de ses besoins et on se sent mieux.

Comment commencer ?

Pour Irène le mieux est de démarrer par le petit déjeuner, simple et on démarre ainsi la journée plein de vitalité. Ensuite y aller progressivement et aller vers les fruits et légumes qui nous tentent.

Le plus important pour elle est d’habituer les enfants à se nourrir de fruits, ils les aiment naturellement et leur apportent suffisamment d’énergie.

Une belle leçon de vie et de dynamisme : à 86 ans elle s’est offert pour son anniversaire un trampoline 😉